Coach Mon Resto

Posture au restaurant: gérer son corps

Bruno Ohet, ostéopathe, nous explique comment protéger son corps dans les métiers de la restauration. En suivant les conseils avisés  préservervotre indispensable outil de travail: votre corps.

Coach Bruno Ohet

Quels problèmes physiques apparaissent dans la restauration?

Quels en sont les facteurs aggravants? Quelles solutions trouver pour protéger et préserver votre principal outil de travail? 

  • En un, les tendinites, les inflammations, musculaires et tendineuses. Pourquoi?  Les cuisiniers répètent les gestes,  les serveurs ont un port de charge prolongée notamment je pense aux plateaux.
  • En deux, lumbago, douleurs lombaires. Automatiquement quand il y a une charge de travail importante, la fatigue fait que les douleurs de dos arrivent, les ports de charges répétées, les piétinements automatiquement vont venir contraindre cette partie basse du dos.
  • Troisièmement, les douleurs cervicales, les cervicalgies, les torticolis.Une chose à laquelle on ne pense pas souvent: le fait de sortir, de rentrer et de sortir vers l’extérieur où il y a des coups de vent, parfois il fait froid à l’intérieur un peu plus chaud, il y a des différences de température et les coups de froid viennent véritablement figer les muscles et créer ces torticolis .

Peux tu te présenter Bruno Ohet?

Je m’appelle Bruno Ohet, ostéopathe depuis presque 10 ans, formé à Bordeaux sur cinq années. J’ai par la suite développé et étudié la médecine traditionnelle chinoise sur une école parisienne qui m’a permis également d’aller en Chine pour expérimenter et perfectionner cette pratique là. 

J’étudie bien sûr au cabinet avec tous les patients qui me sont donnés, donc j’apprends tous les jours de cette pratique de santé, que ce soit l’ostéopathie ou la médecine traditionnelle chinoise et j’ai le plaisir également d’enseigner en ostéopathie dans une école et en médecine traditionnelle chinoise dans une école spécialisée sur Paris.

Aujourd’hui, je partage mon temps entre l’activité de libéral dans mon cabinet parisien et l’activité d’enseignement sur ces deux écoles.

Peux tu nous donner 3 conseils pour préserver son corp dans la restauration?

Trois conseils, ceux qui me viennent à l’esprit :

  • c’est se préserver le dos, se préserver le dos à différents moments de la journée dans la restauration. Un serveur automatiquement aura à se pencher, aura à porter, aura à marcher. Il va devoir se préserver le dos en gardant le dos relativement droit et éviter de se pencher et d’amener son buste en avant ce qui amènerait à développer par dix son poids du corps sur le bas du dos. Quand nous sommes penchés en avant il faut préserver ce dos en restant le plus droit possible, non pas être toujours raide mais à dix dans le plus droit possible pour faire les gestes que l’on a à faire dans la journée. Ensuite le port de charge: les ports de charge, de la même manière, on va préférer favoriser la participation des muscles des cuisses. Il faut absolument porter les charges avec les cuisses. Ce sera moins lourd et plus efficace et moins fatigant.
  • Deuxième conseil: s’échauffer et se préparer à l’effort. La restauration est un métier dur qui demande des exercices physiques, une activité physique. Tel un sportif il faut que celui qui va rester travailler dans la restauration se prépare, prépare son corps à l’effort par des exercices de mobilisation, de massage, d’échauffement de la nuque, des lombes, des fessiers des exercices d’étirements. Il faut que le corps soit préparé à la journée de travail et c’est bien ça qui est prépondérant je pense et qui évite les douleurs et évite la survenue de ces blocages, de nouveaux lumbagos, torticolis ou éventuellement tendinites.
  • Le troisième conseil, je pense que chacun est différent, chacun est différent, chacun a ses faiblesses et donc chaque personne, chaque salarié et employé dans la restauration doit se préserver à sa façon des maux qui pourraient survenir chez lui. C’est ça qu’il faut bien comprendre, c’est que chacun est différent. Bien se connaître pour bien se préserver, c’est exactement ça parce que une personne qui a une facilité à avoir des torticolis, des douleurs cervicales automatiquement devra se protéger le cou et peut-être avoir les cols roulés en hiver, protéger le cou de cette manière là. Celui qui a besoin de se protéger le bas du dos devra automatiquement, à un moment donné, faire des massages au niveau du bas du dos et chauffer cette partie là pour éviter qu’elles deviennent douloureuses.

Non c’est bien ça qu’il faut comprendre c’est que chacun est différent, se préserver c’est essentiel mais surtout en fonction de ses faiblesses qui bien souvent reviennent avec le temps.

Pour résumer, les trois conseils: 1 préserver son dos, 2 s’échauffer avant la journée de travail, 3 se connaître car chacun est différent et chacun a ses faiblesses. Se connaître pour être bien toute sa carrière professionnelle. 

Si vous souhaitez savoir comment l’ostéopathie couplée à la médecine traditionnelle chinoise peut vous aider dans votre quotidien et dans votre carrière professionnelle de la restauration,

vous avez un formulaire de contact, je vous invite à l’utiliser.

Pour accéder aux autres vidéos

Sur quel sujet souhaitez-vous une vidéo?

Peu importe la question, on vous répond

Partagez
Partagez
Tweetez